Bientôt un label écologique pour la protection des espaces verts en France

Les villes françaises commencent actuellement à travailler en collaboration pour protéger plus efficacement leurs espaces verts. Pour ce faire, 9 villes françaises ont entamé des démarches pour la création d’un label de gestion écologique des espaces verts d’ici un an.

Label écologique pour les espaces verts : le projet de neuf villes françaises

Malgré les efforts du gouvernement français en faveur de la gestion des espaces verts, les écologistes notent encore un certain laisser-aller. Parmi les problèmes relevés, figurent la protection dérisoire des cours d’eau dans certaines villes, l’utilisation permanente de pesticides, la non-utilisation d’engrais organiques ou encore le non-respect de la faune vivant dans les espaces verts. Si l’on ne tient compte que des problèmes rencontrés par les apiculteurs à cause de l’usage des pesticides ou la prolifération du Vespa Velutina, la gestion des espaces verts ne semble pas encore satisfaisante en France.

Face à cette tendance, les villes françaises ne souhaitent plus se contenter du label EVE d’Ecocert, dont l’attribution est précédée d’un audit contraignant. Partant d’un désir concret d’amélioration, neuf villes françaises, Lille, Marseille, Besançon, Lyon, Rennes, Nantes, Montpellier, Orléans et Paris ont décidé la création commune d’un label de gestion écologique de leurs espaces verts. Les neuf villes à l’origine de cette initiative recevront l’appui d’organismes professionnels tels que la plate-forme de conseils techniques Plante & Cité ou encore l’association des directeurs de jardins et d’espaces verts publics.

Label écologique pour les espaces verts : lancement prévu en 2011

Les 9 villes instigatrices de ce nouveau label en faveur des espaces verts souhaitent prendre en compte la gestion écologique de ces derniers, ce qui n’est pas chose aisée. Afin de voir leur projet aboutir, elles ont participé à l’élaboration commune d’un modèle d’exigence servant essentiellement de cahier des charges. Le but de cette initiative est de permettre la vérification précise de la capacité des villes signataires à respecter les exigences définies. Après audit, les neuf villes pourront créer, puis octroyer le fameux label, déjà avalisé par un organisme certificateur.

La création de ce label de gestion durable des espaces verts, devrait permettre aux 9 villes pionnières de constater rapidement des améliorations en termes de préservation de la faune et de la flore sur leur territoire respectif. Cela devrait également participer à la diminution significative de l’utilisation de pesticides, et surtout à la préservation de la qualité et à l’économie d’eau. Ce projet se révèle capital dans la mesure où les espaces verts nécessitant une protection permanente abondent en France. Les 9 villes signataires comptent concrétiser leur initiative au plus tard vers la fin de la première moitié de l’année 2011.


Laisser une réponse

Vous devez être Se connecter pour écrire un commentaire.

et, consectetur libero. suscipit Nullam facilisis