Tailler et prendre soin d’un pommier : comment s’y prendre?

tailler un pommier

Les pommiers font partie des arbres fruitiers que l’on plante le plus en jardin. En effet, il est possible d’avoir un pommier chez soi malgré qu’on ait un petit espace vert. On peut justement faire pousser cette variété de plantes dans un bac. Au même titre que les autres arbres, un pommier a besoin d’une taille et d’un entretien régulier. Nous en parlons justement dans les paragraphes suivants. Découvrez !

La période idéale pour tailler un pommier

Pour assurer une bonne récolte, il est nécessaire de tailler le pommier tous les ans. À l’instar des autres arbres à pépin, sa taille est idéalement entreprise durant l’hiver. Le choix de cette période n’est pas anodin. En effet, les branches de l’arbre sont nues. Ce qui facilite la détection des bourgeons et des branches à couper.

En outre, la circulation de la sève est moindre en hiver. Les plaies de l’arbre après sa taille pourront ainsi mieux se cicatriser. D’ailleurs, les risques de maladie sont moindres. Ce qui n’est pas le cas lorsque la coupe est entreprise au printemps.

Malgré cela, il est préconisé de pratiquer une taille douce sur le pommier en été. Le but est de stimuler la formation des boutons à fleurs au printemps. L’arbre produira de ce fait des fruits plus gros, plus savoureux et en grande quantité. Pour la réalisation de cette taille, il est toutefois conseillé de faire appel à un professionnel comme cet élagueur à Lyon.

Comment procède-t-on à la taille d’un pommier ?

La taille doit se limiter à la suppression de certaines branches. En l’occurrence, on débarrasse le pommier de ses branches cassées, de ses branches malades et des branches qui poussent vers l’intérieur et qui se croisent. On vient également raccourcir les branches charpentières de l’arbre à 25 cm. La taille se matérialise également par la suppression des branches parallèles qui entrave la circulation de la lumière.

Il faudra en outre identifier les branches épuisées qui ne sont plus capables de produire des fruits. Il s’agit notamment des branches qui s’orientent vers le sol et qui ont cédé sous le poids des fruits qu’elles ont portés.

Enfin, il faut noter que la coupe ne doit pas dépasser plus d’un quart du volume de départ de l’arbre. Une taille excessive peut affaiblir considérablement le pommier, voire occasionner son dépérissement. Néanmoins, il est primordial de s’assurer que la répartition des branches est bien équilibrée. Pour réussir la taille de vos pommiers, nous vous recommandons de contacter un élagueur professionnel.

Focus sur les autres soins dont un pommier a besoin

Outre la taille, il est nécessaire de se débarrasser des fruits qui n’ont pas été cueillis et des fruits momifiés sur l’arbre. Ces éléments peuvent en effet rapidement devenir un foyer propice au développement des parasites et des maladies.

À côté de cela, il est crucial de protéger le pommier contre les pucerons légiférés. Pour cela, l’idéal est d’utiliser du savon noir. Pour sa préparation, vous aurez besoin d’un peu d’eau et d’alcool à brûler. Pour réaliser environ 10 litres de produit anti-puceron, il faudra mélanger pour cette quantité d’eau 150 g de savon noir et 1,5 litre d’alcool à brûler. Quant à l’utilisation de ce mélange, il suffit de le pulvériser sur les branches intérieures. Il est crucial de bien insister sur les parties infestées par les pucerons.



Les commentaires sont fermés.