Que faire des déchets verts issus des travaux de jardinage?

travaux de jardinage

Il y a beaucoup à faire dans le jardin durant la saison printanière. Outre le grand nettoyage après la fonte des neiges, c’est à cette période qu’on effectue l’élagage des arbres, le désherbage du jardin et l’entretien de la pelouse. Ces tâches occasionnent généralement une quantité considérable de déchets verts. Mais que faire de ces derniers ? Découvrez les réponses dans ces quelques lignes.

Les « déchets verts » : de quoi s’agit-il exactement ?

Lorsqu’on entreprend des travaux de jardinage, il faut impérativement penser à la gestion des déchets verts. Cela implique leur collecte, leur traitement et leur enlèvement.

Concrètement, tous les résidus de végétaux sont assimilés aux déchets verts. Les déchets dangereux ainsi que les déchets toxiques sont aussi classés parmi ces derniers. Néanmoins, on ne peut pas les recycler. Il s’agit de « déchets non recyclables ».

Les déchets verts « recyclables » comprennent les ordures ménagères et les déchets ménagers. Ils sont collectés afin d’être revalorisés.

Justement, on procède à l’élimination et la valorisation des déchets afin de réduire leur quantité. Quant aux déchets dangereux, ce sont en principe les services communaux et municipaux qui en prennent la charge. Les camions collecteurs font du porte-à-porte pour les collecter. Leur incinération est interdite par la loi. En d’autres termes, les particuliers ne sont pas autorisés à les brûler. Seules les entreprises spécialisées en travaux de jardinage détiennent ce droit. L’idée est en effet de favoriser le recyclage des déchets non dangereux par le compostage afin de préserver l’environnement.

Bon à savoir : Pensez à inclure dans votre contrat d’entretien pour jardin la gestion des déchets verts. Vous devez donc en discuter au préalable avec votre jardinier afin qu’il puisse s’en charger.

Quelles solutions adopter pour mieux gérer les déchets verts après les travaux de jardinage?

On n’est pas toujours obligé de brûler les ordures lorsqu’on parle de gestion de déchets verts. En effet, on peut tout à fait envisager leur broyage. C’est une technique plus écologique. Le produit dérivé peut d’ailleurs servir de fertilisant.

La collecte sélective des ordures ménagères peut également permettre de réduire les déchets. C’est un mode de traitement privilégié par les composteurs lorsqu’ils fabriquent du compost. D’ailleurs, il est efficace pour fertiliser et protéger les plantations.

Quant aux déchets en plastique (ex. : sacs, bouteilles, etc.) et les boites de conserve, ils principalement stockés dans des bacs à déchets recyclables. Ceci étant fait, car ils sont destinés à être réemployés.

Pour terminer, les déchets organiques sont entreposés dans des bacs à déchets recyclables pour être transformés en compost. Comme nous l’avons mentionné plus haut, on peut les utiliser en tant qu’engrais pour nos plantes. Ils sont non polluants et permettent de bien enrichir le sol. Il est donc essentiel de les séparer des éléments toxiques et des produits non recyclables qui sont nocifs pour le sol. C’est pourquoi on trie les déchets.

En bref, les travaux de jardinage produisent une quantité considérable de déchets verts. Leur gestion devra être prévue par le contrat d’entretien du jardin. Faut-il encore en discuter préalable avec votre professionnel en jardinage à l’exemple de ce jardinier dans la Corrèze. Dans tous les cas, il faut impérativement les trier de façon à séparer les déchets verts recyclables et les déchets verts non recyclables. Il faut également tenir compte de leur dangerosité et de leur toxicité. Les déchets organiques sont par exemple tournés en compost. Ils serviront de fertilisant pour les plantes. Le compostage rentre d’ailleurs dans un processus de préservation de l’environnement.



Les commentaires sont fermés.