Zoom sur le recyclage de métaux non ferreux

métaux non ferreux

Les déchets provenant des particuliers, mais aussi des professionnels contiennent une grande quantité de matières récupérables. Il est possible de citer les papiers, les cartons, le verre, le plastique, mais aussi les métaux. Revalorisé, le matériau recyclable comme le métal peut retrouver de nouvelles utilités. Voici un petit aperçu des avantages du recyclage des métaux non ferreux.

Les nombreux bénéfices du recyclage de ces métaux

Face à leur importance, l’utilisation des métaux non ferreux comme l’aluminium, le plomb, le zinc ou le nickel a beaucoup augmenté. Les spécialistes estiment que la production de l’aluminium de première fusion avoisine les 25 millions de tonnes par an. Avec la forte demande des consommateurs et de la diminution des ressources naturelles, il est plus avantageux que jamais de trouver un moyen de valoriser l’utilisation de ferrailles. D’autant plus que la récupération de ces métaux non ferreux pour être recyclés procure de nombreux avantages aussi bien environnementaux qu’économiques. En effet, cela permet de sauvegarder les ressources naturelles face à l’exploitation minière.

Il protège la nature en limitant la pollution de l’air, de l’eau et de la terre. Il préserve la qualité des sols, car cela réduit l’enfouissement des déchets métalliques. Il aide aussi à éviter l’émission des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. D’un autre point de vue, ce choix est un moyen efficace d’économiser de l’énergie. En effet, le recyclage n’en demande qu’un taux très minimum. Elle est largement inférieure à celle nécessaire pour une nouvelle exploitation. Pour apporter sa contribution et devenir à son tour éco-responsable, tout le monde peut aussi adopter ce geste. Ainsi, pour ceux qui veulent revaloriser leurs déchets de ferrailles, il est conseillé de contacter une enseigne spécialisée dans le recyclage métaux non ferreux Lens.

Le processus de recyclage des métaux non ferreux

Comme la plupart des métaux, ceux non ferreux sont aussi recyclables à l’infinie. En plus, ce processus n’occasionne qu’une perte minime ou quasiment nulle de leurs propriétés physiques d’origine. Avant de réaliser les recyclages de ces métaux, ils doivent suivre un parcours spécifique. Tout d’abord, il est nécessaire de collecter les déchets auprès des particuliers et des professionnels. Après cela, ils sont broyés à l’aide d’un équipement adapté permettant de les fragmenter. Cela se réalise à l’aide d’un système de lames tournantes ainsi que des marteaux répartis autour d’un axe. Pour les ferrailles lourdes et de grandes dimensions, ils suivent une intervention particulière afin de réduire leurs volumes et de les presser par la suite.

Une fois le broyage terminé, les déchets passent par le tri. Leurs propriétés magnétiques sont très sollicitées durant ce passage. Ainsi, un système d’aimants permet de séparer les métaux ferreux et non ferreux. Puis, chaque catégorie de métaux est fondue dans de grands fours spécialement dédiés. En effet, chaque métal exige un four répondant à ses propriétés. À l’état fondu, ces métaux sont purifiés à l’aide d’une technique spécifique avant d’être coulés dans divers moules en fonction de leur nature pour prendre forme et refroidir. À la fin, ils peuvent se présenter sous plusieurs formes comme en bobines ou en barres.



Les commentaires sont fermés.