Des bactéries comme biocarburants : une découverte originale signée Philippe Marlière

Face aux stratégies de limitation d’émission de CO2 dans l’atmosphère, les producteurs d’énergie promeuvent sans relâche les recherches sur les énergies renouvelables. Un scientifique français a récemment annoncé la possibilité de produire des carburants renouvelables à partir de manipulations génétiques sur des organismes unicellulaires.

Des bactéries comme biocarburants : quand la biologie rime avec biotechnologie blanche

Les recherches en vue de l’élaboration de biocarburants renouvelables et non polluants ne cessent de s’intensifier en biotechnologie. Biologiste reconvertis dans l’industrie de la biotechnologie blanche, Philippe Marlière semble avoir fait une découverte importante à partir de ses recherches sur les ressources renouvelables. Encouragé par son ami et collaborateur Marc Delcourt, Président Directeur Général de GBE ou Global Bioenergies, Philippe Marlière est bel et bien décidé à, prouver le bien-fondé de sa découverte et proposer des biocarburants plus efficaces et plus propres aux consommateurs.

Le projet ambitieux de Philippe Marlière consiste à produire des biocarburants à partir de bactéries génétiquement modifiées. Concrètement, le chercheur français manipule les gênes des microbes afin que ceux-ci puissent transformer à leur tour les sucres inclus dans les plantes et déchets organiques en molécule d’isobutylène. En clair, l’isobutylène est le gaz incolore et inflammable à même de produire facilement des biocarburants renouvelables. Les biocarburants produits à partir de ce procédé sont compatibles avec les voitures à essence, les voitures diesel et même les avions. Ces biocarburants peuvent également être produits en grande quantité à un prix relativement bas.

Des bactéries comme biocarburants : un projet très prometteur

La production de biocarburants à partir de manipulations génétiques sur les microbes est un projet très sérieux. En effet, les hypothèses émises par Philippe Marlière sont en majeure partie corroborées après analyses et démonstrations dans un laboratoire du Genopole d’Evry dans l’Essonne. D’ailleurs, le jaillissement d’une flamme bleue en a impressionné plus d’un lors d’une démonstration effectuée dans ce même laboratoire. La production de biocarburants à partir des manipulations génétiques sur les microbes est actuellement étudiée au niveau industriel.

Philippe Marlière et Marc Delcourt ont trouvé de nombreux appuis et sponsors pour le lancement de leur projet. Parmi ces bienfaiteurs nous pouvons citer la firme Masseran Gestion ou encore des grands scientifiques tels que Weissenbach ou Dieter Söll. En réalité, nombreux sont les scientifiques qui croient en la faisabilité d’un tel projet. A l’heure ou la lutte contre le réchauffement climatique est au centre des préoccupations des dirigeants et scientifiques du monde entier, Philippe Marlière ainsi que toute l’équipe de Global Bioenergies travaillent d’arrache pied afin que le projet sur les biocarburants renouvelables produits à partir de microbes soit matérialisé.


Laisser une réponse

Vous devez être Se connecter pour écrire un commentaire.