Janvier, le mois de la détox !

Les fêtes sont passées. Et avec elles, les quelques immanquables excès… Alors, ne laissez pas ces excès engorger votre organisme. Voici venu le temps de la détox !

bio

Éliminer les toxines

Une bonne détox commencera dans le choix d’aliments de qualité, non vecteurs de toxines et toxiques divers. Il sera donc vivement recommandé de consommer des aliments bios et naturels, sinon, à quoi bon drainer d’un côté et surcharger de l’autre ? Pas vraiment efficace… La durée de la cure : 5 jours, 10 jours ou 15 jours : à vous de voir !

Éviter les aliments gras

Commençons par ce qu’il faut éviter. Pédale douce sur les excitants : café, alcool, tabac, sucre sous toutes ses formes et… chocolat (vous en avez bien profité en décembre, donc pensez maintenant à vos cellules asphyxiées…).

Évitez le « mauvais gras » : les graisses cuites, les graisses industrielles. Le temps de la détox, diminuez les graisses saturées, non qu’elles soient mauvaises (surtout quand elles sont de qualité, il faut même en consommer en temps normal), mais pour ces quelques jours de détox, on les évite : beurre, noix de coco, fromages trop gras, viandes grasses.

Évitez les mauvaises cuissons : micro-ondes, cocotte-minute, les cuissons « à grande eau », ou les cuissons agressives, ceci pour préserver les précieux nutriments contenus dans les aliments, dont le corps va avoir cruellement besoin pour optimiser la détox.

Les protéines animales ne sont pas exclues de la cure, mais leur apport devra être réduit par rapport aux portions habituelles ; et une seule protéine par jour.

Il faudra diminuer la consommation d’hydrates de carbone, c’est-à-dire pain, pâtes, riz, pommes de terre…, juste la portion congrue : deux à trois cuillères à soupe cuits par repas, choisis idéalement parmi les féculents sans gluten.

Privilégier les fruits et les légumes

Par contre, abusez des végétaux frais, fruits, mais surtout légumes, de préférence de saison et de région ; vous pouvez les consommer sous toutes leurs formes : crus, en jus (idéalement à l’extracteur de jus), en potages ou cuits, en privilégiant les hypocuissons, en dessous de 100 °C.

Abusez aussi des huiles, bio, vierges et de 1ère pression à froid, comme les huiles d’olive, de colza, de noix, de cameline ou de chanvre ; vous pouvez aussi utiliser un petit peu de beurre de lait cru, ou de crème de coco, pour agrémenter un potage par exemple.

Si tout ceci vous intéresse, je vous laisse découvrir le programme de la Cure Anti-Fatigue 2016.


Laisser une réponse

Vous devez être Se connecter pour écrire un commentaire.