5 conseils pour utiliser les transports de manière écologique lors de vos déplacements

transports

L’offre des opérateurs s’additionne pour faire de l’écotourisme une option de plus en plus accessible. Que faisons-nous, nous les voyageurs, pour prendre soin de l’environnement lorsque nous sommes sur la route ? Dans un billet précédent, j’ai donné quelques conseils pour planifier un voyage écologique et aujourd’hui, j’en ajoute d’autres, mais en me concentrant sur les transports.

De nombreuses destinations se prêtent à l’écotourisme, qui consiste non seulement à vivre dans la nature, mais aussi à intégrer dans les itinéraires une alimentation saine et une activité physique (et même spirituelle, comme le yoga). L’idée est d’intégrer ces conseils, auxquels nous ajoutons le transport, de sorte que – petit à petit – la seule façon de voyager soit respectueuse de la planète.

1. Voyager en groupe chaque fois que vous le pouvez

Lorsque l’on marche en groupe, l’empreinte carbone diminue toujours. Vous pouvez organiser vos vacances avec des amis ou vous joindre à un voyage de groupe. De plus, si vous choisissez un bon opérateur, il fera le travail pour vous afin d’obtenir un transport et un hébergement respectueux de l’environnement à un meilleur prix.

2. Choisissez des endroits où il est plus facile de se déplacer à pied, à vélo ou en transports publics

Ainsi, vous serez sûr de ne pas polluer lorsque vous vous promènerez en ville et ferez de l’exercice. Parmi les villes les plus « praticables », on peut citer Florence en Italie ; Paris, Dubrovnik, en Croatie ; New York, Vancouver et Munich en Allemagne. L’écotourisme est réellement devenu un art de vivre pour les voyageurs. En plus d’utiliser des transports écologiques, vous pourriez utiliser des accessoires de voyage écologiques tels que Mon Bento, Lastswab, Boo,etc. Vivre en étant respectueux de l’environnement, vivre en produisant zéro déchet, vivre sa vie à fond en conservant un impact positif sur la planète.

3. Utiliser l’autopartage

Si vous ne voyagez pas en groupe et que vous avez besoin de vous déplacer, une bonne option est le covoiturage, cette modalité dans laquelle la voiture est partagée entre plusieurs personnes et les frais sont partagés par tous. La variante traditionnelle que tout voyageur connaît est l’autostop – aller – mais pour ceux qui n’aiment pas cette option, le partage d’une voiture est un moyen idéal.

4. Voler sans escale

Les vols avec plus d’escales génèrent plus d’émissions en devant atterrir et décoller plus souvent. Donc, dans la mesure du possible, achetez des vols sans escale – ou avec moins d’escales – pour contribuer à moins polluer.

5. Faites-en sorte que chaque voyage compte

Dans chaque petit geste que nous posons, nous laissons une empreinte sur la planète. Prendre soin de chaque détail peut faire la différence. Si vous êtes conscient de ne pas gaspiller des ressources comme l’énergie et l’eau dans votre routine quotidienne, lorsque vous voyagez, vous continuerez certainement à adopter ce bon comportement. Il suffit d’ajouter un peu de planification en essayant de privilégier des logements les plus écologiques possibles et aussi des véhicules moins polluants lorsqu’il n’y a pas d’autre option que de parcourir de longues distances. Si vous optez également pour des destinations écotouristiques gérées par des locaux, vous serez plus près d’être le modèle de l’écotourisme.



Les commentaires sont fermés.