Quel papier toilette pour toilettes sèches ?

toilettes sèches

Intéressés par l’installation et l’utilisation des toilettes sèches à la maison ? Vous ne savez pas quel type de papier toilette utiliser ? D’ailleurs, faut-il en utiliser ? Les adeptes du mode de vie écologique sont de plus en plus nombreux à vanter les mérites d’une telle installation qui réduirait considérablement le volume d’eau utilisé par chaque foyer au quotidien. Zoom sur le fonctionnement des toilettes sèches dans les lignes qui suivent !

Qu’est-ce que les toilettes sèches ?

Les toilettes sèches sont des toilettes de type latrine. Le système n’a pas besoin d’eau pour évacuer les excréments. Ceux-ci tombent dans un récipient amovible et sont recouverts de broyats de végétaux secs (copeaux de sciure de bois, feuilles mortes, cendre, paille hachées, papier déchiqueté, etc.). Le récipient est vidé lorsqu’il est plein, mais pas n’importe comment, puisque le contenu sera utilisé en tant que compost. La loi exige que les maisons dotées de toilettes sèches disposent d’un endroit où les matières fécales seront stockées en vue de leur compostage. Un espace d’environ un mètre carré est nécessaire à cet effet.

Quels sont les avantages des toilettes sèches ?

Ce type de toilette est de plus en plus encouragé puisqu’il permet une réduction significative de la consommation d’eau journalière et annuelle d’une famille. Selon Mes Toilettes Sèches, une famille peut consommer dans les 30 à 40 litres d’eau par jour pour évacuer les déchets des toilettes. Un chiffre qui représente plus de 20 % de la consommation journalière en eau potable d’un habitat. En addition à cette économie faite sur les dépenses en eau, les toilettes sèches seraient moins polluantes. Le système de chasse d’eau apporterait presque 100 % de pollution bactérienne dans les eaux usées, dont le recyclage nécessitera par la suite d’importantes dépenses énergétiques. Puis, une toilette sèche ne sent pas mauvais ! Contrairement à ce que beaucoup peuvent le penser ! Il faut savoir utiliser le système et aucune odeur ne se fera sentir. Enfin, il y a l’absence de bruits générés par la chasse d’eau. Vous pouvez aller tranquillement aux toilettes sans que personne ne le sache ! Sans risque de réveiller le bébé qui dort !

Quels papiers toilettes sont utilisés dans les toilettes sèches ?

Pour ceux qui ne comprennent pas encore le fonctionnement des toilettes sèches, les papiers toilettes se jettent aussi dans le trou. Il faudra bien les couvrir avec les déchets végétaux secs avant de s’en aller. Ces végétaux secs apportent l’équilibre carbone-azote pour avoir le compost. Mais tous les papiers toilettes en vente dans les commerces ne conviennent pas. Il vous faudra du papier écoresponsable de couleur brune, non blanchi et non parfumé. Les gynécologues déconseillent fortement les papiers toilettes colorés et parfumés puisqu’ils peuvent provoquer des infections des voies urinaires, des problèmes rectaux et des infections fongiques. D’ailleurs, les produits chimiques sont bannis dès lors qu’on se lance dans une mode de vie écologique.

Qu’est-ce que le papier toilette écoresponsable ?

Le papier toilette écoresponsable est un papier toilette fabriqué à partir des restes de papiers que nous jetons un peu partout sans le moindre souci : les déchets de bureaux, les briques alimentaires, les magazines, les boîtes de céréales, les cartons en tous genres, etc. Un papier est dit recyclé lorsqu’il contient au moins 50 % de fibres cellulosiques de récupération. Une composition à 100 % serait l’idéal. Utiliser le papier recyclé aide à lutter contre la déforestation massive puisqu’en principe, une tonne de papier recyclé permettrait de sauver 17 arbres. D’après les chiffres connus, un Français consommerait dans les 135 kg de papiers par an. La conscience sur l’importance du recyclage s’est développée depuis quelques années. Voilà pourquoi, de plus en plus de fabricants de papiers se lancent dans cette nouvelle manière de travailler.

Pourquoi le papier écoresponsable de couleur brune ?

La couleur brune des papiers toilettes peut étonner certains, mais il s’agit en réalité du résultat d’un processus de recyclage sans ajout de colorants chimiques. C’est très conseillé en matière de toilette sèche puisque les composants chimiques ne sont pas de bons alliés pour la réussite du compostage. Mais il faut tout de même faire attention car pour tromper les adeptes de la vie écologique, certains fabricants coloreraient leurs papiers toilettes pour qu’ils aient l’air d’être recyclés. La seule manière de s’assurer de la bonne qualité du rouleau est de vérifier la présence d’un des labels qui garantissent les impacts réduits du produit sur l’environnement, comme le label international FSC (Foresty Stewardship Council) ou le label NF environnement, l’Écolabel européen.

Les alternatives aux papiers toilettes des toilettes sèches

Pour ceux qui sont intégrés à 100 % dans une mode de vie écologique, il existerait des alternatives assez simples aux papiers toilettes : les feuilles et le papier toilette réutilisable. Les végétaux sont parfaits, notamment lorsque la toilette sèche est installée dans le jardin au milieu des plantes. Pour ce faire, beaucoup plantent du marronnier chez eux. On en a utilisé durant le Moyen-âge en Europe pour s’essuyer après la grosse commission. Aux États-Unis, ils utilisaient les feuilles de Grande Molène. Plusieurs plantes peuvent faire l’affaire en France, comme le bouillon blanc, le rumex, l’acanthe, le duveteux, etc.

Une autre alternative dite éco-malin est le tissu-cul lavable ou papier toilette réutilisable pour certains. Il s’agit de petits carrés de tissu enroulés comme du papier toilette. Vous pouvez en acheter dans les boutiques spécialisées tout comme vous pouvez en fabriquer en DIY. Le petit carré a généralement deux facettes, dont l’une est en coton et l’autre en tissu absorbant. Le but est de tout simplement utiliser le petit carré pour s’essuyer et de le laver par la suite en vue d’une prochaine utilisation. Beaucoup l’apprécient, mais un grand nombre aussi ne le trouvent pas tellement économique. En effet, il faut laver après chaque utilisation ou les mettre dans un coin et prévoir un moment de la journée ou de la semaine pour les laver. Cela engendre tout de même une certaine consommation d’eau pour une mode de vie écologique, surtout que le nettoyage nécessite une haute température.



Les commentaires sont fermés.