3 clés pour faire construire une maison plus écologique

eco-construction

Maison BBC, nouvelles réglementations thermiques, panneaux photovoltaïques, construction en bois… Le secteur de la construction immobilière se veut toujours plus engagé en faveur de l’environnement. Pourtant, à bien y réfléchir, l’offre des principaux acteurs du secteur est encore souvent très éloignée de ce qu’il conviendrait réellement d’appeler « maison écologique ». Un tel projet vous intéresse ? Découvrez quelques pistes relevant du bon sens pour construire une maison plus respectueuse de l’environnement et moins gourmande en énergie. Zoom sur quelques grands principes du bioclimatisme.

Quels sont les grands principes de la construction bioclimatique ?

Il est vrai que nous aurions pu donner à cet article le titre de cette partie tant habitat écologique et construction bioclimatique sont étroitement liés. Mais peut-être ignoriez-vous même le terme de maison bioclimatique et cherchez-vous plus simplement à faire construire une maison plus respectueuse de la planète.

Pour faire simple et court, une maison bioclimatique chercher à s’insérer avec harmonie dans son environnement, en l’impactant au minimum et en profitant au mieux des ressources qu’il peut lui offrir. Cela passera notamment par 3 axes majeurs que nous développerons ensuite : tirer au mieux parti de la lumière du soleil, la stocker et la diffuser intelligemment dans la maison, et la conserver.

Voici donc quelques clés pour imaginer et construire une maison bioclimatique, plus écologique.

Bien orienter sa maison

maison écologique

Parce que le soleil est l’une des ressources essentielles des principes du bioclimatisme, l’orientation de la maison est particulièrement importante dans un projet écologique. Il faut ainsi savoir adapter l’orientation de sa maison pour capter aux mieux la chaleur des rayons du soleil, en particulier l’hiver.

C’est ainsi vers le sud que seront orientées les pièces de vie (salon, salle à manger, cuisine) qui bénéficient généralement des plus grandes ouvertures.

À l’inverse, les pièces de nuits que l’on orientera plutôt au nord et qui bénéficieront donc moins de l’apport solaire devront éviter au maximum les pertes thermiques. On y installera donc souvent des ouvertures plus petites.

Attention toutefois, car l’orientation sud peut-être piégeuse en été. Il est donc tout aussi important d’éviter de capter trop de chaleur pour éviter une surchauffe dans son intérieur. On pourra pour cela aménager un débord sur le toit, encore une pergola bioclimatique ou encore une végétation à feuilles caduques qui limitera les rayons du soleil en été, mais leur laissera le passage en hiver.

Bien isoler sa maison

L’isolation de la maison est souvent d’abord perçue sous l’angle du confort et de la performance énergétique. Mais finalement les choses sont liées, car améliorer l’isolation permet de limiter le recours aux énergies pour chauffer son intérieur. Une bonne isolation est donc déjà une piste pour une maison plus écologique.

Mais au-delà de la performance, la nature des matériaux d’isolation sera l’une des clés de la construction bioclimatique. On préférera ainsi des isolants naturels et biosourcés tels que le chanvre, la laine de coton, la laine de mouton, le lin ou encore la fibre de bois.

Pour améliorer le confort thermique de votre maison, ces matériaux d’isolations naturels doivent pouvoir stocker la chaleur lorsque les températures sont élevées, et la restituer lorsqu’elles se rafraîchissent.

L’isolation sera bien sûr le fait de nombreux autres éléments tels que les ouvertures ou encore les murs extérieurs et intérieurs.

Profitez au mieux des ressources naturelles

Un autre point essentiel de la construction écologique est la limitation de l’utilisation des ressources et des énergies : eau, électricité. L’isolation est sur ce point un élément d’économie essentiel tant l’impact du chauffage en hiver sur la consommation énergétique est élevé. Tout en réduisant sa consommation, il est également possible de s’appuyer sur les ressources de la nature directement disponible :

  • Produire de l’électricité grâce à des panneaux solaires ou à des éoliennes
  • Récupérer l’eau et réduire sa consommation en captant l’eau de pluie pour l’utiliser par exemple dans la chasse d’eau ou pour laver le linge.

Vous souhaitez faire construire une maison écologique ? N’hésitez pas à vous rapprocher d’architecte ou de constructeur spécialisés dans ce type de projets, qui sauront largement dépasser ce que proposent les constructeurs plus classiques mettant pourtant en avant des arguments environnementaux.



Les commentaires sont fermés.