Insectes volants ou rampants : leur rôle dans la nature

En France, nous comptons environ 35200 espèces d’insectes, toutes familles confondues. Parmi ceux-ci, on retrouve les orthoptères (sauterelles, grillons,…), les hémiptères (punaises, cigales,…) ou les coléoptères (coccinelles, scarabées,…). Si certains sont inoffensifs, comme les papillons, d’autres peuvent piquer ou mordre comme les guêpes ou les araignées. Mais les insectes jouent un rôle très important dans la biodiversité et font partie intégrante de la chaîne alimentaire. Ils peuvent être utiles dans l’agriculture, pour la production de fruits et légumes et même au niveau domestique, dans un composteur de jardin par exemple.

Les insectes volants : pollinisateurs et protecteurs

Dans la famille des insectes volants, on compte deux insectes importants :

Les abeilles : insectes de la famille des hyménoptères, les abeilles sont indispensables à la fécondation et donc à la reproduction sexuée des plantes à fleurs. Nécessaire à l’écosystème, tout comme le papillon, leur travail représente 80% de la pollinisation. En effet, les abeilles transportent les graines de pollen produites par les organes mâles vers les organes femelles ce qui les rend indispensables, tant pour la pousse des fleurs que celle des fruits et légumes. Grâce à ses pattes postérieures, l’abeille peut transporter jusqu’à 500 000 graines de pollen.
Malheureusement, les espèces sauvages disparaissent peu à peu ce qui inquiète les producteurs agricoles.

Les coccinelles : petits insectes de la famille des coléoptères, elles sont également des pollinisatrices. De couleur rouge et tachetée de 7 points noirs, la coccinelle joue un rôle protecteur vis-à-vis des végétaux. En effet, elle peut dévorer jusqu’à 100 pucerons par jour. La « bête à bon Dieu » se charge aussi de manger les cochenilles, insectes présents dans l’alimentation sous forme de colorant.

Les insectes rampants : avec ou sans pattes

Parmi les insectes rampants, on en distingue deux types :

Les lombrics : ces insectes sans patte se déplacent en rampant sur le sol. Les lombrics regroupent l’ensemble des vers de terre. Outre leur aspect visqueux, ils jouent un rôle très important dans la biodiversité. Tant au niveau de l’entretien que de la productivité des sols, les lombrics sont aussi utiles au niveau domestique. Pour l’élaboration d’un compost de qualité, leur intervention dans un composteur de jardin est indispensable.

Les fourmis : insectes de la famille des hyménoptères, les fourmis jouent un rôle essentiel dans l’écosystème. Vivant sous forme de colonies dans des fourmilières, elles sont guidées par une reine. Leur nombre est estimé à 10 millions de milliards sur Terre. En plus de leur nécessité dans la restructuration des sols, elles interviennent dans la protection de certaines espèces d’arbres, par exemple, les merisiers. Elles jouent également un rôle majeur de nécrophage en nettoyant les cadavres d’animaux morts.

Crédit photo : Kenton Forshee – Photo sous licence cc


Laisser une réponse

Vous devez être Se connecter pour écrire un commentaire.