La cigarette electronique est-elle plus écologique ? | Vivons nature

La cigarette electronique est-elle plus écologique ?

Ce nouvel outil de sevrage fait l’objet de diverses attaques, sur son efficacité à aider les fumeurs à mettre fin à leur tabagisme, sur sa dangerosité en ce qui concerne la santé. Mais qu’en est-il de son impact sur l’environnement ?

Nous savons que la cigarette electronique est beaucoup plus respectueuse de la santé du consommateur et son entourage. Mais est-ce que la cigarette electronique aurait les mêmes désavantages en terme d’écologie que la cigarette à combustion ?

Quels sont les avantages pour la planète ?

Nous allons conduire une étude comparative entre la toxicité connue de la cigarette à combustion et la nocivité supposée de la cigarette electronique, de manière à comprendre les avancées de la cigarette electronique en terme d’écologie et de préservation de l’environnement.

Les méfaits de la cigarette sur l’environnement

La cigarette traditionnelle contient plus de 4000 additifs dont la dangerosité peut varier : certains sont cancérigènes, d’autres sont irritants, les derniers développent chez le fumeur une forte accoutumance au tabac. Certains additifs peuvent même posséder deux, voire trois de ces caractéristiques. Parmi les composants cancérigènes, on peut citer le dioxyde de titane, le polonium 210, la Nitrosopyrolidine, le formaldéhyde, le cadmium, le Benzopyrène, le Diéthylnitrosamine, le Naphtalène, le Dimethylnitrosamine, le DDT, ainsi que le chlorure de vinyle.

On compte deux substances chimiques ajoutées pour favoriser la dépendance du sujet à la cigarette traditionnelle : l’acétaldéhyde et l’ammoniac. Des arômes comme la réglisse, le cacao (théobromine), le miel sont là aussi pour développer l’accoutumance du fumeur. Si on regarde maintenant la liste des composants irritants, nous avons des solvants industriels (toluène, acide nitrique, formique et chlorhydrique), de l’acétone, des phénols et de l’acide cyanhydrique.

Quand le fumeur aspire la fumée de sa cigarette traditionnelle et la recrache dans l’air ambiant, tous ces composés toxiques se diffusent dans l’atmosphère. Ces substances sont bien sûr nocives pour les personnes qui accompagnent le fumeur puisqu’elles entraînent pour elles aussi des risques de cancers (et beaucoup d’autres maladies) et d’irritations. Mais il faut surtout rappeler que ces additifs sont également néfastes pour l’environnement.

D’autant plus que la fumée de cigarette traditionnelle a la particularité de persister dans la biosphère pendant plusieurs minutes et pendant ce laps de temps, la composition de la fumée reste intacte et ses composants également.

La cigarette electronique pour l’environnement

Avec la cigarette electronique, les conditions sont tout autres. Il n’y a pas de combustion, vous ne constaterez donc pas d’émission de goudron et de monoxyde de carbone dans l’atmosphère. On connaît les répercussions de ces substances sur la santé du fumeur et notamment ses capacités respiratoires.

Le carbone a également de graves conséquences sur l’environnement puisque le dioxyde de carbone contribue à la formation du trou dans la couche d’ozone. D’autre part, la cigarette electronique ne contient pas les 4000 toxines constatées sur la cigarette traditionnelle.

Si l’e-liquide contient du tabac, celui-ci sera pire et sans adjuvant. Enfin, tandis que nous rappelions que la fumée de cigarettes traditionnelles subsiste dans la biosphère pendant plusieurs minutes, et avec cela leur toxicité, la vapeur de cigarette electronique ne restera présente que quelques secondes dans l’air.

Ces informations ont été recueillis sur le site Smokeway qui consacre un grand dossier au thème : cigarette electronique : danger ?


Laisser une réponse

Vous devez être Se connecter pour écrire un commentaire.