Des techniques simples pour être moins énergivore

Bien que les professionnels usent de tous les arguments pour vous inciter à acheter des produits destinés à améliorer le rendement énergétique d’un logement, quelques techniques simples permettent de consommer moins d’énergie sans se ruiner. Tout en faisont des économies, il est possible de faire un geste pour la planète.

Evitez les déperditions d’énergie de la maison

En se basant sur les recherches et les techniques d’isolation découvertes actuellement, il est possible de vérifier si sa maison occasionne de grandes déperditions d’énergie. En premier lieu, toutes les portes et les fenêtres ne doivent pas comporter d’interstice lorsqu’elles sont fermées. En effet, en hiver, la fuite de chaleur par ces interstices oblige les habitants à augmenter considérablement le niveau de chauffage. La solution est d’abord de remplacer rapidement les carreaux cassés ou qui présentent des fissures. Ensuite, pour réduire les entrées d’air, il suffira de poser des calfeutrages en mousse sur le rebord des portes et de sfenêtres. Cela permet par ailleurs de réduire le bruit provenant de l’extérieur.

En hiver, il convient de laisser passer la lumière naturelle du soleil pour bénéficier de l’effet de serre. En effet, en entrant, les rayons infrarouges du soleil sont piégés par les vitres et permettent ainsi d’augmenter passivement la température à l’intérieur de la maison. Si vous comptez remplacer vos fenêtres, adoptez les produits à double vitrage. L’air emprisonné entre les deux vitres constituent en effet un isolant thermique très efficace. Investissez par ailleurs dans un panneau solaire pour chauffer l’eau utilisée quotidiennement. Avec les différentes aides accordées par l’Etat et les collectivités locales, vous ferez de substantielles économies tout en contribuant à la préservation de la planète.

Contrôlez la consommation électrique

L’électricité est l’un des plus grands consommateurs d’énergie au sein d’un foyer. Electroménager, télévision, ordinateur et bien d’autres sont autant de sources de dépenses. Il convient de savoir que même en veille, un appareil consomme. Il convient donc de débrancher tous les appareils non utilisées pour une période excédant l’heure. L’achat d’un chargeur solaire pour les petits appareils comme les téléphones ou les baladeurs est également conseillé. Le prix varie entre 10 et 100 euros. A l’achat d’un appareil électrique, il convient de vérifier s’il y a une étiquette énergétique. L’étiquette A++ est la plus rentable énergétiquement. A l’opposé, on trouve l’étiquette G.

Lorsque vous achetez des multiprises, veillez à ce qu’elles soient dotées d’un interrupteur. Cela facilite l’extinction totale des appareils qui y sont branchés lorsque vous n’êtes pas chez vous. En effet, même s’ils sont complètement éteints, les appareils consomment encore ce qu’on appelle une consommation fantôme. Si en veille, un appareil consomme entre 10 et 15% de la consommation normale, la déperdition d’énergie occasionnée par la consommation fantôme peut encore consommer quelques kWh. Bien que les nouvelles directives européennes prévoient de réduire de manière drastique la consommation des appareils électriques mis sur le marché, il convient d’adopter des gestes simples dès à présent pour participer au renouveau écologique de la planète.

 2 Réponses pour “Des techniques simples pour être moins énergivore”
  1. CROUTTE ANNIE dit :

    J AI LU DANS UN ARTICLE QUE L’ON POUVAIT ACHETER POUR MOINS DE 10 EUROS UN « APPAREIL » QUI PERMETTRAIT DE RECONNAITRE LES APPAREILS ENERGIVORES DANS NOTRE LIEU DE VIE. OU TROUVER CET APPAREIL ET CONNAISSEZ VOUS ? J’AI LU CET ARTICLE, SUR UN SITE DE LA REGION WALLONE, sis a Bruxelles. merci

  2. Fenetre PVC dit :

    Il a un outil black&decker mais c’est plus au alentour de 40€.
    C’est un capteur thermique avec une lampe bleue quand c’est plus froid et rouge quand c’est plus chaud

Laisser une réponse

Vous devez être Se connecter pour écrire un commentaire.