‘Initiatives à saluer’

Les Freegans : quand les alter-mondialistes investissent les bacs à ordure

Encore très peu connu du grand public, le freeganisme est un mouvement altermondialiste qui dénonce la société de consommation en récupérant dans les poubelles les denrées alimentaires non utilisées, empaquetées et qui peuvent encore servir sans nuire à la santé. Les adeptes du mouvement récupèrent également les produits non alimentaires encore réutilisables. Ce mouvement entre dans la logique de décroissance qui consiste à n’utiliser que ce qui est nécessaire.

Ressourcerie : les vieux objets au service de l’écologie

Le mode de consommation actuel ne permet aux objets d’être utilisés trop longtemps. De là, les produits qui fonctionnent encore se retrouvent vite dans les vide-ordures. Toutefois, les ressourceries sont des endroits où ces « vieux » objets peuvent vivre une seconde jeunesse. Elles sont de plus en plus nombreuses en France et un bon moyen de […]

Yvelines – la SNCF promeut la gare écolo

À l’heure où la sauvegarde de l’environnement devient une préoccupation mondiale, la SNCF décide elle aussi d’investir dans l’énergie solaire photovoltaïque. Grâce au soutien indéfectible du Réseau Ferré de France et le conseil régional d’île de France, SNCF a achevé la construction de sa première gare écolo le mois de février dernier.

Gare écolo des Yvelines, un investissement de 3,2 millions d’euros

Œuvrant également dans le secteur du transport, la Société Nationale des Chemins de fer Français apporte sans contribution dans la protection de l’environnement mondial. Pour ce faire, l’entreprise décide de faire du procédé photovoltaïque la source d’énergie principale pour ses nouvelles gares. Valorisant le pragmatisme, la SNCF a déjà terminé les travaux sur la construction de sa première gare écolo au mois de février 2010. Érigée à Achères, dans les Yvelines, la nouvelle gare a fait l’objet d’une inauguration le mardi 25 mai 2010.

La construction de la gare écolo des Yvelines a nécessité le déploiement de moyens techniques sophistiqués. Un toit photovoltaïque assure les besoins en électricité du site. Un système de récupération d’eau de pluie y est également installé pour l’alimentation en eau des toilettes. L’eau des installations sanitaires bénéficie d’un procédé de chauffage grâce à des panneaux solaires thermiques. Le travail a nécessité un investissement à hauteur de 3,2 millions d’Euros. La SNCF, le conseil régional de l’île de France et le RFF se sont soutenus pour réunir la totalité de la somme.

« Grenelle 2 » adoptée à l’Assemblée nationale

Le 11 mai dernier, le projet de loi « Grenelle2 » a été voté à l’Assemblée nationale. L’application de ce dispositif permettra d’atteindre les objectifs écologiques fixés lors de l’adoption du Grenelle de l’environnement.

Honda Ev-neo : un scooter électrique pratique et écolo chez Honda

Le constructeur japonais d’automobiles et de deux roues Honda est bel et bien lancé dans la promotion des deux roues écolo en ce troisième millénaire. Après la moto verte Honda CG 150 Titan Mix lancé au Brésil en 2009, la firme Honda se penche actuellement sur la motorisation électrique et créée le scooter Honda Ev-neo.

Honda Ev-neo : le résultat d’une collaboration entre Honda et Toshiba

La création de nouveaux modèles de deux roues plus respectueux de l’environnement devient en ce moment une priorité pour le constructeur automobile japonais Honda. Après la présentation d’une deux roues écolo fonctionnant avec un système de motorisation polycarburant, la firme se concentre sur les scooters et promeut la motorisation à l’électricité. Le 13 avril 2010, Honda présente un modèle de moto à motorisation électrique. Baptisée Ev-neo, cette moto émet 0° de CO2 dans l’atmosphère lors de son utilisation.

Le projet deux roues à motorisation électrique a déjà été annoncé chez Honda à la moitié des années 1980. Aux environs de l’année 2004, la firme présente un prototype de scooter électrique fonctionnant avec des piles combustibles. En cette année 2010, l’ambition de Honda de mettre sur le marché un scooter à motorisation électrique est en phase de devenir une réalité. Totalement écolo, le scooter Ev-neo fonctionne avec une batterie Super Charge ion Battery, mis au point par la firme japonaise Toshiba.

Bientôt un label écologique pour la protection des espaces verts en France

Les villes françaises commencent actuellement à travailler en collaboration pour protéger plus efficacement leurs espaces verts. Pour ce faire, 9 villes françaises ont entamé des démarches pour la création d’un label de gestion écologique des espaces verts d’ici un an.

Label écologique pour les espaces verts : le projet de neuf villes françaises

Malgré les efforts du gouvernement français en faveur de la gestion des espaces verts, les écologistes notent encore un certain laisser-aller. Parmi les problèmes relevés, figurent la protection dérisoire des cours d’eau dans certaines villes, l’utilisation permanente de pesticides, la non-utilisation d’engrais organiques ou encore le non-respect de la faune vivant dans les espaces verts. Si l’on ne tient compte que des problèmes rencontrés par les apiculteurs à cause de l’usage des pesticides ou la prolifération du Vespa Velutina, la gestion des espaces verts ne semble pas encore satisfaisante en France.

Face à cette tendance, les villes françaises ne souhaitent plus se contenter du label EVE d’Ecocert, dont l’attribution est précédée d’un audit contraignant. Partant d’un désir concret d’amélioration, neuf villes françaises, Lille, Marseille, Besançon, Lyon, Rennes, Nantes, Montpellier, Orléans et Paris ont décidé la création commune d’un label de gestion écologique de leurs espaces verts. Les neuf villes à l’origine de cette initiative recevront l’appui d’organismes professionnels tels que la plate-forme de conseils techniques Plante & Cité ou encore l’association des directeurs de jardins et d’espaces verts publics.

Page 27 à 28: « 24 25 2627 28