Différences entre mers et océans

On a tendance à confondre, à tort mers et océans. En effet, il s’agit dans les deux cas de points d’eau salée dans lesquels vacanciers et touristes se baignent volontiers une fois l’été arrivé. Sans compter les phénomènes communs des marées et des vagues parfois de plusieurs mètres de haut ! Cependant, quelques différences sont bel et bien présentes, ce que nous allons vous présenter aujourd’hui.

 

vague marine

Des points communs qui rendent la différence difficile à percevoir

Les vacanciers de l’été, nageurs et pieds dans l’eau peuvent difficilement déceler les différences qu’il existe entre mer et océan. Car non, la température n’est pas un critère : il existe des mers froides tandis que certains océans peuvent être chauds.

De même, les fortes vagues ne sont pas propres aux océans mais l’on en trouve en mer également. Pour le phénomène des marées, c’est la même chose : il existe également en mer même s’il est nettement moins visible que dans les océans où elles sont de grandes amplitudes.

Enfin, le petit Robert définit mer et océan de la même façon comme une « vaste étendue d’eau salée couvrant une grande partie de la surface de la Terre ».

Comment différencier les mers des océans?

La taille est le critère essentiel qui différencie les mers des océans. En effet, les océans sont plus grands et plus profonds et peuvent comporter plusieurs mers, elles-mêmes découpées en plusieurs mers comme l’Adriatique en Méditerranée par exemple. Saviez-vous notamment que le plus grand des océans de notre précieuse planète, l’Océan Pacifique, couvre 14 millions de km² ? La mer la plus grande est quant à elle celle d’Arabie, 20 fois plus petite avec ses 3,6 millions de kilomètres carrés « seulement ».

De plus, les cinq océans de la planète sont ouverts et liés les uns aux autres, ce qui explique pourquoi la protection des océans, prônée notamment par l’ex-navigatrice française Maud Fontenoy est si importante. Les océans ont également tendance à être plus salés que les mers.

Cette liaison entre océans fait que l’on parle « d’océan mondial ». A l’inverse, les mers peuvent être intérieures, comme la Mer Noire. Par ailleurs, si elles sont nettement moins larges, les mers sont nettement plus nombreuses que les océans : il y en aurait plus de 150 au total (en comptant golfes, bassins et détroits).

Enfin, les mers se situent à l’intérieur des continents, ce qui n’est pas le cas des océans, comme nous allons le voir plus bas avec les croûtes océanique et continentale.

Autre petite différence : la biodiversité. Celle-ci serait davantage nombreuse en mers qu’en océans. On trouve ainsi en mer Méditerranée près de 18% des espèces marines du globe alors qu’en termes de superficie, cette mer est inférieure à moins de 1% de la surface maritime de la Terre.

Croûte océanique et croûte continentale

D’un point de vue géologique, un océan repose sur ce que l’on appelle la croûte océanique (ou plancher basaltique) et une mer sur la croûte continentale.

La croûte océanique recouvre environ 70% de la planète d’où l’importance de la protéger en évitant pollution, déchets etc. Elle est principalement composée de roches basiques et son épaisseur se situe entre 5000 et 8000 mètres.

La croûte continentale, elle, recouvre donc les 30% restants de la planète et correspond aux parties terrestres formant les continents. En revanche, son épaisseur est bien plus importante que la croûte océanique car elle varie entre 15 km sous les plaines à 70 km sous les montagnes.

Petit fait intéressant voire même étonnant : la Mer Rouge possède une dorsale active, une faille d’où sort la croûte océanique. En d’autres termes, la Mer Rouge est donc un océan qui se forme petit à petit.

 



Les commentaires sont fermés.