Le shiitake, un champignon de longue vie

shiitake

Le shiitake est l’un des champignons médicinaux les plus connus, les plus utilisés en mycothérapie. Issu de la pharmacopée sino japonaise, il est étudié dès les années 70 en Europe et aux Etats Unis, pour ses propriétés médicinales. Aujourd’hui, on le retrouve dans des compléments alimentaires, mais aussi comme champignon frais à consommer.

Une histoire du shiitake

Le shiitake (lentinula edodes) est un champignon connu depuis longtemps, puisqu’en 199 après JC, les Chinois reçurent l’Empereur du Japon Chuai et lui offrirent des shiitake en guise de respect. C’est dire à quel point ce champignon était très considéré à cette époque.

Ce champignon est cultivé depuis plus de 1000 ans dans ces contrées. A l état sauvage, il s’est raréfié. On le trouve naturellement poussant sur des feuillus et principalement sur un arbre proche des châtaigniers, l’arbre shii. D’ailleurs, le terme shiitake veut dire champignon (take) poussant sur le shii.

Ses vertus médicinales

Ce champignon est un excellent comestible, mais de plus possède de nombreuses vertus médicinales. Il tire ses propriétés de deux substances importantes, le beta 1-3 d glucane, qui est un composant répandu chez les champignons, et le lentinane, un polyglycane spécifique du shiitake. Ces deux substances ont des propriétés immunostimulantes puissantes, activant notamment la réaction des lymphocytes, ce qui améliore la réponse immunitaire.

Par ailleurs, ces deux substances ont des propriétés régulatrices du cholestérol, de la glycémie et de la surcharge calorique, ce qui en fait aussi un bon amincissant.

On prête enfin à cette espèce de champignon des propriétés stimulantes musculaires et nerveuses.

Il possède d’intéressantes propriétés nutritionnelles, puisqu’il couvre 33% des besoins journaliers en vitamine PP, une vitamine essentielle à l’équilibre nerveux, et il apporte aussi de la vitamine B5, précurseur du coenzyme A, dont le rôle est essentiel, notamment dans la respiration cellulaire. On note aussi la présence notable de sélénium, à effet anti âge anti oxydant, et en cuivre, un excellent anti inflammatoire et immunostimulant.

Comment l’utiliser

Le shiitake est disponible en complément alimentaire sous forme buvable. Vous pouvez en faire une cure d’entretien deux mois par semestre, à raison d’une cuillère café le matin à jeun. Ce traitement préventif permet d’entretenir sa santé de manière à éviter au mieux de tomber malade.

Si vous devez prendre une dose d’attaque, vous prendrez deux cuillères café le matin à jeun.

Pour les enfants, on peut diviser les dosages par deux.

Ce champignon peut être notamment pris en hiver, pour renforcer vos défenses immunitaires.

Si vous avez un trouble lié au cholestérol ou à la glycémie, vous pouvez en faire des cures régulières, pour réguler ces marqueurs de troubles de santé.

Et les contre-indications ?

Ce qui est remarquable, c’est que ce champignon ne possède aucune contre-indication. En revanche, si vous consommez le champignon non cuit, soit séché réduit en poudre ou en gélules, ou frais en salade par exemple, il y a un risque dans un cas sur 10 000 de développer des éruptions de boutons importantes, manifestant une intolérance ou une réaction allergique à ce champignon.

Lorsque ce champignon est cuit, le problème ne se produit pas, donc il vaut mieux prendre la version buvable du shiitake, qui a subi une ébullition, qui permet d’éviter ce problème d’intolérance alimentaire.



Les commentaires sont fermés.