‘Maison naturelle’

Les isolants écologiques en vogue

Jour après jour, on essaie d’étendre le savoir-faire biologique à l’ensemble des applications quotidiennes. Parmi les derniers-nés encore largement méconnus des techniques de construction du bâtiment écologique figurent les isolants bio : naturels, pratiques et sans risques pour la santé.

De nouvelles générations d’isolants

Ici, le terme « nouvelles » fait surtout référence à son application récente dans le secteur du bâtiment. En effet, ces isolants sont majoritairement constitués de fibres animales ou végétales notamment la laine de bois, celle de lin, de mouton et même la laine de chanvre. Il en existe encore de nombreuses autres déjà connues ou en cours de développement, mais ces types de laines sont les plus représentatifs des isolants écologiques. De plus, ils sont connus depuis des siècles et entrent dans la fabrication de nombreux articles, principalement l’habillement.

Face à la dépréciation des isolants synthétiques usuels, ces nouveaux matériaux se sont imposés dans le secteur du bâtiment. Non seulement ils sont écologiques, mais remplissent parfaitement tous les critères requis par la réglementation thermique. Malléables, et résistants tout à la fois, ces isolants écologiques présentent une excellente capacité à supporter les situations thermiques extrêmes : le froid, la canicule, l’humidité… Elles bénéficient également d’un niveau d’isolation acoustique élevé et participent parfaitement à la réduction des dépenses énergétiques dans la maison.

Earthship, une maison entièrement recyclable

Né d’un mariage subtil entre le principe du recyclage et le concept de l’économie d’énergie, l’Earthship apparaît comme la construction idéale si vous voulez investir dans un projet immobilier tout en restant fidèle à votre conviction écologique. Voici quelques détails sur cette initiative économique et écologique.

L’Earthship, une habitation économique

Fruit d’un concept novateur l’Earthship a vu le jour dans les années 70 après les expérimentations réalisées par un architecte américain, Mickael Reynolds. Son objectif lors de la mise en place d’un tel bâtiment était de construire une habitation à la fois autosuffisante en énergie et plus accessible au niveau du prix. Afin d’atteindre cet objectif, il a opté pour des matériaux de récupération comme les pneus usés, les chutes de bois ou encore les canettes usagées pour la construction de sa maison. L’utilisation de ces ressources naturelles a permis à l’heureux architecte d’avoir un gain particulièrement intéressant au niveau du prix de revient de son habitation.

Habitat écolo : construire sa maison avec des matériaux écologiques

La maison de demain, c’est une maison conçue à base de matériaux naturels, utilisant essentiellement de l’énergie renouvelable et rejetant une quantité négligeable de gaz à effet de serre. Actuellement, il est encore difficile d’atteindre ce stade d’excellence. Toutefois, tout commence par un petit geste : construire sa maison avec des matériaux écologiques.

Le monomur : un matériau de construction écologique

L’utilisation d’un matériau écologique est la garantie d’un habitat sain, confortable et respectueux de l’environnement. Pionnier de la construction écologique, le monomur s’invite dans le bâtiment depuis quelques années. Contrairement à la brique ordinaire, cette brique de terre cuite est formée d’innombrables cavités emprisonnant l’air. Cette faculté lui permet d’assurer une isolation thermique optimale de la maison. En été, il remplace à merveille le climatiseur tandis qu’en période hivernale, il permet une meilleure répartition de la chaleur. En outre, sa conception s’inscrit dans la démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale. Fabriqué avec de l’argile, le monomur ne connaît pas de problèmes d’humidité ni de moisissures. Autre bon point : sa fabrication nécessite peu d’énergie.

Les maisons écolos

Les maisons écolos sont devenues essentielles à cette époque où les effets du réchauffement climatique menacent l’humanité. Voici quelques informations pour vous. Le logement produit un quart des émissions de gaz et représente 20% des dépenses des ménages. Réduire sa consommation énergétique est donc essentiel. Même si une habitation ne peut être 100% écolo, les […]

Les toilettes sèches

Quand nous savons qu’une chasse d’eau consomme 12 litres d’eau potable à chaque utilisation, il devient impératif de trouver une solution moins coûteuse. Écologique et économique, les toilettes sèches ou toilettes à compost semblent être la solution idéale. Il suffit d’installer un seau dans un réceptacle en bois. Après chaque passage aux waters, déposez un […]

Page 23 à 23: « 20 21 2223
quis, accumsan Aenean ut felis Curabitur ut id elit. elementum