Aperçu sur les solutions d’analyse de la composition fine du lait

L’analyse de la composition fine du lait joue un rôle important dans la filière laitière. Elle permet au producteur de vendre du lait à un prix juste et aide les industriels à améliorer la qualité des produits finis. Pour satisfaire les besoins de leurs clients, les laboratoires emploient des méthodes fiables comme la spectrométrie MIR. Ce procédé présente de nombreux avantages pour ne citer que la précision des résultats obtenus.

 

lait

 

La spectrométrie MIR (FT-IR) : une méthode d’analyse à la pointe de la technologie

 

La spectrométrie MIR s’appuie sur l’étude de l’absorption des rayons infrarouge. Les liaisons chimiques des chaînes carbonées absorbent ce type de rayonnement à certaines longueurs d’onde. En interprétant le spectre MIR obtenu après l’exposition de l’échantillon, on parvient à déterminer la nature des molécules présentes et à les quantifier.

Dans la filière laitière, cette méthode permet d’accéder à la composition fine du lait. Les informations collectées serviront à évaluer la qualité de la production et à se conformer aux normes en vigueur. Puisque la précision des résultats est déterminante, le choix du spectromètre ne doit surtout pas être laissé au hasard. Les industriels doivent se tourner vers un modèle couvrant une large plage de longueurs d’onde. En guise d’exemple, voici un dispositif apte à réaliser une analyse fiable du lait : https://www.bentleyinstruments.fr/industrie/dairyspec-ft-auto/.

Les appareils conçus pour cette méthode offrent des performances plus que satisfaisantes. Pouvant assurer jusqu’à 300 analyses par heure, ces équipements répondent parfaitement aux besoins des industriels.

 

 

Opter pour une analyse par spectrométrie : quels avantages pour les industriels ?

 

La spectrométrie moyen infrarouge (FT-IR) est surtout connue pour sa rapidité et sa praticité. En se dotant d’un équipement adapté, tout le processus sera automatisé, de la préparation de l’échantillon jusqu’à l’interprétation du spectre IR. Il s’agit d’un atout de taille pour les industriels œuvrant dans la filière laitière puisque le contrôle qualité sera irréprochable malgré la quantité de lait à analyser.

Ce procédé permet également d’accéder plus finement à la composition de la matière grasse et des substances d’origine protéique. Sa fiabilité n’est plus à démontrer puisque cette technologie a déjà conquis les sociétés leader du secteur agro-alimentaire.

Adopter cette méthode n’oblige pas les professionnels à réaliser des dépenses importantes. Les intéressés doivent simplement acquérir un spectromètre adapté. Quelques fabricants proposent des modèles à usage intuitif. Ces équipements fournissent des résultats en temps réel et peuvent prendre en compte plus d’une soixantaine de paramètres. Grâce à cette innovation, les contrôles seront en partie automatisés. Ce qui limite les interventions humaines et booste la productivité de l’usine.

Pour profiter de tous les avantages offerts par la spectrométrie MIR, il est toutefois crucial de se procurer un outil performant. Les intéressés trouveront la perle rare en consultant le site internet d’un fabricant de spectromètres destinés à l’industrie laitière.  



Les commentaires sont fermés.