Perte auditive : conserver son ouïe à travers les bons gestes | Vivons nature

Perte auditive : les bons gestes pour ne pas perdre son ouïe

Il n’y a rien de plus pénible que discuter avec une personne qui présente des problèmes auditifs. Dès que les symptômes se présentent aussi chez vous, voici les bons gestes à faire pour éviter la perte de l’ouïe précoce.

oreil

Prendre des pauses régulièrement

Question de bruit, toutes les personnes s’exposent de la même manière face aux décibels. Mais si vous aviez un système immunitaire plus faible, vos risques de traumatisme auditif sont plus élevés. Une étude faite auprès des musiciens et des jeunes a annoncé que 70 % des personnes jouant et écoutant de la musique amplifiée souffrent de traumatismes auditifs. De ce fait, pour la protection de votre capital auditif, il est préférable de prendre des pauses de 30 minutes toutes les 2 à 3 h et de vous reposer dans un espace où la valeur sonore est inférieure ou égale à 85 décibels. L’espace-temps entre les surpuissances sonores permet directement à vos oreilles de récupérer sa capacité tout en évitant le handicap auditif qui est irréversible. Par contre, si vous sentiez des sifflements dans vos oreilles ou que vous aviez l’impression d’être en surdité pendant plus de 24 h, il est conseillé d’en parler rapidement à votre médecin. Ce dernier vous donnera des conseils et des traitements à suivre.

Adopter les bons comportements

Le port de boules quiès ou bouchon d’oreilles réduisent vos risques de traumatisme. Par contre, si vous êtes souvent dans des endroits bruyants comme les boites de nuits et autres, cette solution n’est pas tout à fait efficace et pratique. En effet, si vous portiez des bouchons d’oreilles et que vous êtes encore exposés à des bruits à un niveau sonore plus élevé, vos oreilles ne sont pas protégées et vous risquez toujours un traumatisme auditif. De plus, vous devez faire plus attention, car le port des bouchons dans vos oreilles à long terme peut aussi vous endommager. Écouter de la musique est naturel chez l’Homme, cependant il ne faut pas en abuser du volume et du temps d’écoute pour éviter les risques de problèmes auditifs. Sur ce, restez à l’écart des enceintes acoustiques, diminuez le volume de vos casques ou vos écouteurs surtout si vous sentiez quelques fatigues au niveau de vos oreilles.

Prendre soin de l’hygiène auriculaire

Le cérumen est la matière qui protège le tympan. Il empêche aussi les bactéries et les poussières de pénétrer directement dans vos oreilles. Le cérumen se renouvelle dans vos oreilles et la quantité en excès s’écoule naturellement au niveau du pavillon externe. Même s’il est recommandé d’enlever les écoulements de cérumen qui se trouve dans le pavillon de l’oreille, vous devez impérativement limiter l’utilisation du coton-tige à 2 fois par semaine au maximum. Cela évite la production massive de cérumen et l’existence de bouchons repoussant le cérumen à l’intérieur de vos conduits auditifs. Effectivement, les bouchons de cérumen détruisent votre système auditif. Pour protéger vos oreilles, lavez deux fois par semaine le pavillon auditif. Pour plus d’informations sur la perte auditive, visitez le site quel-appareil-auditif.fr.

 



Les commentaires sont fermés.