Carte IGN : un support pratique en immobilier | Vivons nature

La carte IGN : un support très pratique en immobilier

En observant de près les différentes démarches administratives à suivre lors de l’achat ou de la vente d’un terrain, on peut facilement constater l’importance de bien délimiter le domaine, mais également d’en connaître tous les aspects. Si le cadastre est l’un des supports classiques pour y parvenir, les cartes IGN sont actuellement les outils les plus utilisés. Même les techniciens de l’administration fiscale et foncière ont recours à cette solution lors de l’évaluation d’un bien immobilier. Focus sur une autre utilité de cet accessoire d’orientation bien connu des randonneurs.

Carte IGN

Mieux connaître la situation de son terrain grâce à une carte IGN

Les transactions immobilières sont sujettes à de nombreux facteurs qu’il faut absolument prendre en considération si on veut que les démarches se fassent bien dans règles et pour éviter les mauvaises surprises. Le volet financier est primordial aussi bien pour l’acquéreur que le vendeur. Il sera traité dès le début. Les facteurs juridiques, eux, sont généralement assurés par les services d’un notaire.

Pour les facteurs physiques incluant l’évaluation de l’emplacement du terrain, les activités peuvent être confiées à un géomètre. Cependant, il se peut que le travail de ce dernier ne se limite qu’à une analyse technique. Pour plus d’efficacité, les propriétaires et les acheteurs peuvent utiliser une carte IGN gratuite. Ainsi, ils pourront déjà avoir un aperçu global de la situation du bien (localisation, cadre géographique, qualité du terrain ou autres).

Quelques astuces utiles pour la lecture d’une carte IGN

Les cartes IGN sont actuellement disponibles en ligne pour plus de praticité. Les propriétaires et futurs acquéreurs peuvent y accéder en quelques clics. La carte nationale est la plus adaptée pour les terrains situés en France métropolitaine. On peut aussi utiliser une carte régionale ou départementale si on veut se focaliser sur une zone particulière. L’important est de bien savoir lire la carte et d’identifier les informations essentielles. En observant le support de plus près, on peut facilement remarquer des différences de couleurs. Il s’agit d’une indication qui permet de connaître en un coup d’œil la nature du terrain.

Ainsi, le vert représente les zones boisées. Le blanc désigne les prairies et les zones cultivées. Le noir signifie que la surface a déjà subi une intervention humaine. Le bleu signale la présence de cours d’eau. Cette information est importante puisqu’il permet aux propriétaires de se préparer en cas d’éventuels débordements des rivières et des fleuves. L’orange, lui, indique les courbes de niveau. Les réseaux routiers sont également facilement reconnaissables sur la carte IGN. Les noms des rues sont souvent déjà renseignés. Pour finir, il se peut qu’une zone affiche une même couleur, mais qu’il y ait une petite nuance. Cela démontre juste une différence au niveau du relief.



Les commentaires sont fermés.