Le cristal de sel de l’Himalaya : thérapeutique ou simplement joli ?

Le sel rose de l’Himalaya est un sel qui se distingue par sa couleur rose caractéristique, due à la richesse en minéraux tels que le magnésium, le fer, le potassium, le bromure, le bicarbonate, le zinc ou le phosphore…

Les cristaux de sel de l’Himalaya ont poussé pendant près de 250 millions d’années dans un environnement dépourvu de toxines et d’impuretés, au fond des mines situées au nord du Pakistan, proche des frontières avec la Chine et le Népal.

Aujourd’hui importé en Europe et vendu dans les boutiques bio sous forme de cristaux ou de lampes, ce sel reste entouré de nombreux mythes et fait toujours l’objet de controverses.

 cristal de sel

Les bienfaits supposés de la consommation de sel rose de l’Himalaya

Le sel rose de l’Himalaya est populaire en médecine tibétaine ou ayurvédique. Les praticiens de ces médecines traditionnelles l’utilisent comme substitut au sel marin, qu’ils jugent énergétiquement mort. Ils apprécient surtout le caractère non iodé et non raffiné du sel rose de l’Himalaya, et sa plus faible teneur en sodium.

Les usages corporels des cristaux de sel rose

Certains utilisent les cristaux dans le bain, pour améliorer la circulation sanguine et prévenir les varices. D’autres comme exfoliant, en gommage sur les parties rugueuses du corps (talon notamment) afin de faire disparaître les peaux mortes.

Les lampes en cristal de sel de l’Himalaya sont-elles réellement efficaces ?

De nombreux magasins vendent des lampes en cristal de sel en mettant en avant des capacités particulières. Selon les allégations, la lampe de sel rose :

  • Améliore du sommeil
  • Dégage les bronches
  • Oxygène la pièce
  • Soulage les migraines
  • Lutte contre la dépression
  • Purifie de l’environnement
  • Nettoie le corps des métaux lourds…

Le blog Hannibalfrugal a consacré un article très détaillé à ce sujet, émaillé de nombreuses sources de référence. Il en ressort que la lampe en cristal de sel rose de l’Himalaya, contrairement aux allégations des vendeurs, ne présente aucun caractère physique particulier, à part la douce lumière émise par la lampe, toujours bienvenue pour lutter contre la dépression saisonnière. C’est déjà beaucoup !

cristal de sel de l’Himalaya

La publicité ne doit pas mentionner de bénéfices pour la santé

Parfois, la loi est très précise. C’est le cas notamment de cette décision juridique d’août 2015, indiquant que les publicités en faveur des lampes en cristal de sel ne doivent pas mentionner d’effets curatifs, car ces derniers ne sont pas démontrés (et il en est de même avec les bracelets magnétiques, bracelets de cuivre…).

De quoi tirer les oreilles du vendeur la prochaine fois que vous irez en boutique bio !



Les commentaires sont fermés.