Aux Pays-Bas, les trains fonctionnent à l’énergie éolienne

train écologiqueLes ingénieurs du monde entier ne cessent de chercher des idées innovantes pour contribuer à la protection de la nature et d’assurer d’une certaine façon, la longévité de notre planète. C’est ainsi que des inventions permettent d’exploiter les énergies renouvelables et non polluantes ont vu le jour depuis quelques années maintenant. Parmi eux on retrouve les dispositifs nommés éoliennes et qui fonctionnent en utilisant l’énergie du vent. Cette énergie, également appelée, énergie éolienne, est dorénavant la principale source d’énergie qui fait rouler les trains aux Pays-Bas. Focus sur ce phénomène sans précédent.

 

Une initiative en faveur de l’écologie

La question de l’écologie est de plus en plus abordée dans notre vie quotidienne en raison des dégradations flagrantes de la nature. Ces incidents sont en grande partie dus à l’activité humaine. Or, il est tout à fait impossible de se priver de certains éléments de cette activité, comme le déplacement par exemple. Ainsi, la recherche d’une solution s’imposait.

 

Le cas des Pays-Bas est devenu un exemple à suivre. Le pays a dans le passé entamé des procédures d’utilisation d’énergie verte sur son territoire, mais devait encore en emprunter à ses pays voisins européens. En 2016, la compagnie ferroviaire hollandaise NS, grâce à sa collaboration avec la compagnie d’électricité Eneco, réussit à faire fonctionner ses trains à 75 % d’énergie éolienne. Les 25 % d’énergie nécessaire restant étaient pris en charge par les centrales de gaz. Afin d’être énergétiquement neutre, l’initiative de produire à 100 % de l’énergie éolienne a été mise en place.

 

Une réalisation en avance par rapport à la date annoncée

Le fait que la majorité des trains hollandais fonctionnent à l’énergie éolienne relève d’une action écoresponsable et d’une véritable prouesse technique. On parle en effet d’une preuve de l’engagement des ingénieurs hollandais, mais également de leur ingéniosité. Cela est reconnu indéniablement, car selon les prévisions, l’utilisation à 100 % de l’énergie éolienne dans le transport ferroviaire n’était envisagée que pour le mois de janvier 2018 prochain.

 

Or, le 1er janvier de cette année, les utilisateurs des lignes de la société NS ont pu circuler librement, sur n’importe quel trajet grâce à l’énergie du vent. Les éoliennes produisent une énergie suffisante pour qu’un train roule sur 200 km de distance, rien qu’en tournant une heure. Les 600 000 passagers s de la compagnie ferroviaire peuvent ainsi être sûr d’arriver à destination, poussé par le vent, à travers les 5 500 trajets desservis par NS.


Laisser une réponse


CAPTCHA Image
Reload Image
  • Archives