Les isolants écologiques en vogue | Vivons nature

Les isolants écologiques en vogue

Jour après jour, on essaie d’étendre le savoir-faire biologique à l’ensemble des applications quotidiennes. Parmi les derniers-nés encore largement méconnus des techniques de construction du bâtiment écologique figurent les isolants bio : naturels, pratiques et sans risques pour la santé.

De nouvelles générations d’isolants

Ici, le terme « nouvelles » fait surtout référence à son application récente dans le secteur du bâtiment. En effet, ces isolants sont majoritairement constitués de fibres animales ou végétales notamment la laine de bois, celle de lin, de mouton et même la laine de chanvre. Il en existe encore de nombreuses autres déjà connues ou en cours de développement, mais ces types de laines sont les plus représentatifs des isolants écologiques. De plus, ils sont connus depuis des siècles et entrent dans la fabrication de nombreux articles, principalement l’habillement.

Face à la dépréciation des isolants synthétiques usuels, ces nouveaux matériaux se sont imposés dans le secteur du bâtiment. Non seulement ils sont écologiques, mais remplissent parfaitement tous les critères requis par la réglementation thermique. Malléables, et résistants tout à la fois, ces isolants écologiques présentent une excellente capacité à supporter les situations thermiques extrêmes : le froid, la canicule, l’humidité… Elles bénéficient également d’un niveau d’isolation acoustique élevé et participent parfaitement à la réduction des dépenses énergétiques dans la maison.

Un petit sacrifice pour une action écologique

Les isolants écologiques sont encore faiblement répandus non seulement à cause de l’ignorance du grand public, mais surtout à cause de leur prix. En règle générale, ils sont plus onéreux que les isolants synthétiques, mais offrent un rapport qualité-prix très satisfaisant. Par ailleurs, ils disposent dès le départ d’une faible énergie grise tant au niveau de la production qu’au niveau du transport et de la pose. Autrement dit, leur impact environnemental est moindre comparé aux autres matériaux. En choisissant un isolant écologique, on paye plus cher certes, mais on apporte en même temps une contribution non-négligeable à la conservation de l’équilibre écologique.

Entre laine de chanvre, laine de coton, laine de mouton ou laine de lin, vous disposez d’un large éventail de solutions écologiques pour isoler entièrement la maison : la laine de chanvre reconnue pour sa robustesse, sa résistance au feu et son isolation acoustique convient parfaitement pour le toit, les murs, mais aussi le sol. La laine de lin, sans odeur, régule efficacement l’humidité et la chaleur : il sera utilisé dans les murs. Quant à la laine de mouton, son excellent pouvoir hydro-régulateur, ainsi que sa résistance à al chaleur le destine à l’isolation dans la toiture.


Laisser une réponse

Vous devez être Se connecter pour écrire un commentaire.